La Grande Route de la Soie: formation et développement.

The-Great-Silk-Route

La Grande Route de la Soie est une route de caravane à l’Antiquité et au Moyen Âge qui liait l’Asie Orientale Âge qui liait l’Asie Orientale à la mer Méditerranée. On y a transporté surtout la soie de la Chine d’où est son nom. La Route a été ouverte en II siècle avant J.C., elle a passé de Siagne à travers Lagntchjou à Dougnkhouan où elle s’est divisée en deux: la route du nord a passé à travers Tourfan, plus loin elle a traversé le Pamir et a passé à Fergana et dans les steppes kazakhs, la route du sud a passé à côté du lac Lob-Nor au sud du désert Takla-Makan à travers Yarkend et le Pamir ( dans la partie sud) à la Bactriane, plus loin en Parthie, en Inde et au Proche Orient jusqu’à la mer Méditerranée. Le terme est introduit par Richthofen, géographe allemand en 1877.

L’étendue de la Grande Route de la Soie a fait 12 mille kilomètres. Elle a commencé au bord de la >Mer Jaune et a passé au Turkestan Oriental, à l’Asie Centrale, l’Iran, en Mésopotamie et au littoral de la mer Méditerranée. Le long de cette route ont été les grandes villes anciennes : Sian, Doun-khouan, Yarkend, Samarkand, Tachkent, Boukhara, Mary. De la Sogdiane en Chine on portait de la laine, tapis, bijouterie et pierres précieuses ; de Fergana – des chevaux de race; de Badakhchan on a emporté l’azurite; de l’Inde à l’Asie Centrale ont passé des caravanes avec de tissus de coton et de grains de coton, de la Chine on a emporté le riz, et de l’Asie Centrale en Chine — le raisin, noix, grenades et d’autres produits de l’agriculture.

Les itinéraires de la Route de la Soie changeaient mais il existe deux parcours principaux qui liaient l’Orient à l’Occident:
– la route sud – du nord de la Chine à travers l’Asie Centrale au Proche Orient et l’Inde du Nord;
– la route du nord – du nord de la Chine à travers le Pamir et la région de la mer d’Aral vers la Volga basse et le bassin de la mer Noire.
Entre les routes sud et nord il y a eu quelques itinéraires intermédiaires. Avec le temps le réseau de communication est devenu plus serré, a inséré encore plus de branches. Les itinéraires principaux se sont écartés soit vers la route du nord, soit vers la route du sud.

Pendant la période de Kouchan le commerce international a pris une grande envergure ce qui a contribué au renforcement de la Route de la Soie. Cette route a assuré l’établissement des liens politiques et diplomatiques, a contribué à la diffusion de religions, à la pénétration mutuelle de cultures et à la retransmission de progrès techniques.

En XIII s., après la conquête de l’Asie Centrale par les Mongols, la Grande Route de la Soie a un peu changé sa direction. Plusieurs caravanes ont détourné le Mavarannahr (l’Asie Centrale), en passant directement vers la Volga au nord de la Caspienne, après elles ont passé vers la mer Noire (parce qu’après les Mongols la région a été presque détruite).

Amir Temour devenu gouverneur de Mavarannahr et de Khorasan en 1370, s’est prononcé pour la restitution des tracés de la Route de la Soie à travers le territoire de l’Asie Centrale. Les caravanes ont repris la route à travers Herat, Balkh et Samarkand. Les fonctions essentielles de la Grande Route de la Soie ont été suivantes: échange de marchandises, accumulation et diffusion des nouvelles technologies et religions (le bouddhisme, le nestorianisme), échange actif d’information et la fonction diplomatique, on a envoyé les ambassadeurs avec les caravanes. Pour l’Asie Centrale la Grande Route de la Soie est devenu facteur de la croissance rapide et du développement effectif. Le rôle de l’Asie Centrale elle-même sur la Grande Route de la Soie est très important: elle aurait la fonction d’accumulateur d’information, et après les nouvelles pour cette époque technologies ont été passées de l’Asie Centrale aux autres pays. Les marchandises centrasiatiques ont été hautement appréciées.

L’histoire de la Grande Route de la Soie est l’histoire de la large action mutuelle culturelle et de l’échange mutuel entre les peuples de l’Orient et de l’Occident. Elle prouve que seule coopération étroite et l’enrichissement mutuel de cultures sont la base de la paix et du progrès pour toute humanité.

L’Asie Centrale n’a pas été jamais détachée des foyers principaux de la civilisation mondiale. Cette région a influencé au développement social, économique et culturel non seulement de pays voisins (Choumer, Assyrie, Midie, l’Iran, l’Inde), mais aussi a eu les contacts avec la Transcaucasie, la région de la Méditerranée, la région de la Volga, mais aussi avec les tribus nomades du sud de la Russie actuelle et du Kazakhstan. A partir du temps des Achéménides les colonies grecques commencent à apparaître ici, le processus intensif de l’influence réciproque des cultures des pays voisins passe ici. Ce fait se renforce après la conquête d’Alexandre le Grand. Malgré la courte durée de la vie politique des pays pro-grecs en Asie Centrale, le procès d’hellénisation, à savoir de fusion des cultures grecque et centrasiatique, a contribué à l’animation de la culture spirituelle et matérielle dans la région. Durant cette période les liens entre l’Asie Centrale et les cultures de l’Inde et de la région est de la mer Méditerranée ont été conservés. Les contacts avec la Chine se sont établis près du III s avant J.C.

Le long de la Grande Route de la Soie dans les villes et des villages où passaient les caravanes, il y a eu des caravansérails (des auberges). Là on pouvait trouver des khoudjras (les chambres de repos) pour les négociants et le personnel accompagnant la caravane, des locaux pour les chameaux, chevaux, mulets et ânes, fourrage nécessaire et provision. Les caravansérails étaient les lieux où on pouvait vendre et achet en gros une marchandise intéressante, mais l’essentiel où on pouvait apprendre les dernières nouvelles commerciales et en premier lieu des prix de marchandises. Khârezm, Sogdiane et Fergana sont devenus les centres commerciaux réussis. La Route de la Soie a stimulé la nécessité de telles marchandises centrasiatiques comme des chevaux et des cultures fourragères ainsi que le raisin et le coton. Dans les villes les artisans ont assimilé des nouveaux genres de l’artisanat: la production des objets en métal, empruntée à l’Orient, et la production des objets de verre empruntée à l’Occident.

Au I s après J.C. sur le territoire de l’Asie Centrale se forme un Etat de Kushan dont le premier gouverneur a été KoudzoulKadfiz. La capitale de l’Etat a probablement été la ville sur le lieu de Dalvarzintepa, dans la vallée de Sourkhan-Daria. Sous le gouvernement de KoudzoulKadfiz l’Afghanistan et le Kasmir sont entrés à l’Etat de Kushan avec les régions sud du territoire actuel d’Ouzbékistan et de Tadjikistan. Sous le gouvernement de Kanishka (78-123 гг. н.э.) la puissance Kushan enrichit son expansion à l’Orient : elle renforce ses domaines en Inde, la capitale de l’Etat a été replacée de la Bactriane à Peshawar (au nord de l’Inde) et devient un grand empire avec le territoire de l’Inde et Khotan jusqu’à l’Ouzbékistan et l’Afghanistan. On construit de nouvelles villes, on développe de nouveaux artisanats et on établit de liens commerciaux avec l’Inde, la Chine et l’Empire Romain.

C’est pendant la période de kushan que le commerce international qui contribue au renforcement de la Grande Route de la Soie, a une grande envergure. L’orientation des liens commerciaux a été déterminée comme suit: à l’est avec la Chine, où on a emporté de l’Asie Centrale des tissus laineux, tapis, bijouteries, azurite et chevaux de race; de la Chine on a emporté des tissus de soie, fer, nickel, fourrures, thé, papier, poudre; au sud avec l’Inde, d’où on a exporté des épices et des parfums (la route à l’Inde q été nommé «le col suspendu» à cause de corniches étroites suspendues à la grande hauteur dans les montagnes); à l’ouest à travers l’Iran, la Syrie et Rome, où la soie de Chine valait son pesant d’or; au nord à travers le Khârezm avec l’Europe de l’Est.

La route principale a passé à travers Dounkhouan, Hami, Tourfan, Kashgar, Ouzgen, Och, Kouva, Andijan, Kokand, Samarkand, Boukhara et Mary. A Mary (la ville actuelle de Mary en Turkménistan) la Grande Route de la Soie s’est ramifiée. Une branche a mené à travers le Kharezm à la Volga, en Europe de l’Est. Ainsi des marchandises de la Chine, de l’Inde, de l’Asie Centrale ont atteint la Russie: Kiev, Novgorod, et plus tard Moscou. A Moscou au marché il y a eu une galerie particulière appelée «indienne», où vendaient surtout les négociants orientaux, indiens. L’autre branche a passé à travers Balkh et les terres de l’Afghanistan actuel à l’Inde. La troisième a été orientée à Bagdad et plus loin vers la mer Méditerranée. Ici les marchandises ont été déchargées sur les bateaux et ont été tombées en Egypte, en Byzantine, en Italie.

Il a existé la route « d’argent », sur laquelle les caravanes ont transporté l’argent centrasiatique aux Etats où il manquait: à travers le khanat de Khazar, l’Etat de Bulgare à la Russie de Kiev et aux pays de l’Europe.

Les branches caucasiennes de la Grande Route de la Soie.
A l’issu des guerres irano-byzantines aux environs du VI siècle sur le territoire du Caucase de Nord on a construit le tracé de la Grande Route de la Soie. On l’a construite à cause d’une tentative de rompre les relations commerciales de Byzantie imposant les négociants d’un grand taxe. C’est pourquoi les caravanes de la Chine et de l’Asie Centrale ont commencé à détourner l’Iran. Elles ont commencé à détourner la mer Caspienne pas du sud mais du nord en passant à travers la région Caspienne de Nord au Caucase de Nord. En rapport avec ça deux branches de la Grande Route de la Soie sont apparues au Caucase — la Route de Misimian et la Route de Darin.

Les dernières nouvelles

Les dernières nouvelles



Nos contacts

Заголовок на карте

O'zbekiston Ovozi ko'chasi, Тошкент, Узбекистан

Немного описания на карте о предприятии...

Uzbekistan Ovozi street, h. 2, room 1124
Republic of Uzbekistan
Tashkent, 100047

Tel/Fax: (99871) 120-63-00
Tel/Fax: (99871) 120-64-00

Email: info@ots.uz, info@olympictour.uz
Skype: S.Gulya

Si vous avez des questions -
nous écrire un message:

Contact us Close the window

Order Up

Remplissez tous les champs, et nous vous rappellerons dans les 5 minutes.